C. Dr. Nequi no.9, 1 Pis B,

Mon-Sat 10:30-13:00

+376 694 589

C. Dr. Nequi no.9, 1 Pis B,

Mon-Sat 10:30-13:00

+376 694 589

Littlemill

L’histoire vraie de la distillerie Littlemill : Un voyage dans le temps

Il y a plus de deux siècles…

L’histoire de la distillerie Littlemill remonte à plus de deux siècles, en 1750, lorsque Archibald Buchanan a racheté à son frère Andrew le domaine d’Auchentorlie, situé près des rives du Loch Lomond. Ce domaine s’accompagnait d’une brasserie connue sous le nom de Littlemill. Cette acquisition marqua le début d’un voyage extraordinaire qui allait façonner l’histoire du whisky écossais.

La vision des Buchanan

Au XVe siècle, la bière était une boisson populaire et la brasserie d’Auchentorlie fournissait des boissons à divers clients, dont les moines de l’abbaye de Paisley, située à proximité. Archibald et George Buchanan, cependant, visaient plus haut. Ils aspiraient à créer quelque chose de plus complexe et de plus précieux. En 1772, ils ont réussi à créer la première distillerie de whisky agréée d’Écosse, ouvrant ainsi la voie à un héritage qui perdure encore aujourd’hui.

La naissance de la distillerie

En 1772, les Buchanan n’avaient pas seulement réalisé leur projet, ils avaient également construit des logements pour les fonctionnaires des accises à côté de la distillerie. Ces derniers veillaient à ce que le processus de distillation soit correctement documenté et taxé. Cela laisse supposer que la distillation a pu avoir lieu officieusement sur place avant même l’établissement officiel de la distillerie en 1772. La brasserie associée au château de Dunglass, situé à proximité, pourrait avoir produit de l’alcool dès le 14e siècle.

La première licence et au-delà

Le 2 novembre 1773, Robert Muir, de Littlemiln, se voit accorder par le gouvernement du roi George III la première licence de vente au détail d’ale, de bière et d’autres liqueurs. Pendant plus de deux siècles, la date “1772” a été fièrement gravée sur le pignon d’un entrepôt, symbolisant la fondation de Littlemill. Cependant, en 1994, la distillerie a cessé ses activités et ses alambics se sont tus. Les vestiges de la distillerie ont finalement été détruits par un incendie en 2004.

Innovation et évolution

L’histoire de Littlemill a connu plusieurs changements de propriétaires et d’innovations. En particulier, l’entrepreneur et chimiste américain Duncan Thomas a redonné vie à la distillerie en 1931, en introduisant de nouvelles approches telles que les alambics hybrides et différentes méthodes de distillation. Littlemill est devenu un pionnier dans l’art de la distillation, offrant trois styles distincts de single malt : le traditionnel Littlemill Lowland whisky, le Dumbuck tourbé et le robuste Dunglass.

Héritage et caractère

Tout au long de son existence, la distillerie Littlemill a été connue pour produire un whisky de malt Lowland exceptionnel. Utilisant l’eau des Kilpatrick Hills et des matériaux tels que la tourbe de Stornoway et le malt du Perthshire, le whisky exhalait des arômes de vanille, de fleurs, de miel et de fruits. Le dernier liquide de la distillerie est aujourd’hui protégé par le maître assembleur Michael Henry, qui veille à ce que l’héritage se perpétue dans chaque expression, portant l’essence de la plus ancienne distillerie d’Écosse.

Le dernier hommage

À l’avenir, l’héritage d’Archibald et George Buchanan se poursuit. Le maître assembleur Michael Henry sélectionnera méticuleusement les meilleurs fûts restants de whisky Littlemill pour créer une série limitée d’expressions, en hommage au véritable caractère de la distillerie. Ces précieuses bouteilles rendent hommage au passé tout en permettant aux chanceux de savourer le dernier chapitre de la plus ancienne distillerie d’Écosse.

Avec ces dernières gouttes de la distillerie qui a commencé il y a des siècles, nous portons un toast aux Buchanans et à leur contribution durable au monde du whisky. Slàinte mhath !

Top